Image Map

mardi 12 février 2013

L'INTERVIEW DU GENERAL

Cette semaine, j'ai pris sur mon temps précieux pour vous faire découvrir un rappeur/producteur des States, que je connais depuis quelques années maintenant. A l'époque de Myspace, j'allais souvent zoner sur sa page, blindée de photos de films japonais chelous (genre Tetsuo, le gars avec une bite robotique qui tourne), ou des meufs qui baisent avec des poulpes. Il avait deja sorti l'album The Violence Effect, et dessus certains morceaux m'avaient fait TRES mal. J'ai donc interviewé (et traduit) le lascar pour vous, histoire d'éclaircir son délire et sa façon de faire.  


Bienvenue dans le crâne fêlé de

Genghis Khan


ALCAZAR: Avant tout parlons un peu de ton style sombre, parfois abstract, proche du rock indus. 
T'as remixé du PJ Harvey, du David Lynch, tu admets volontiers des influences de Nine Inch Nails... 


Comment tu relies tout ça ensemble? Qu'est ce que ces autres genres apportent à ton Hip-hop?

GENGHIS KHAN: Je suis un grand fan de musique industrielle, mais aussi de trucs down-tempo genre trip-hop.
Le son des batteries, certains cotés électroniques, la façon de sampler, c'est vraiment un kif pour moi. Avoir un background musical comme ça, ça t'enlève la peur de sonner trop différent, ça étend tes frontières.
Je trouve que les gens n’expérimentent pas assez dans le Hip-hop.. OU ALORS trop, au point où ça devient nase musicalement.
Moi je me considère MC avant tout. Et être bon là dedans me permet de tenter quelques trucs avec la musique.
Tout ce que je fais est grave terre à terre. J'ai grandi à l'époque des vrais MCs, des lyricistes, hardcore.
A cette époque les beats étaient magistraux, ils avaient ce son qu'aujourd'hui on appelle classique.
Donc pour ce qui est de mon art, je part toujours du bon vieux concept: rapper dur, trouver le bon beat boom bap qui dézingue, et seulement ensuite, ajouter cette touche personnelle, ce son avec mes influences indus.
Au final, ça rend un truc puissant, et différent.


Comment tu as capté les artistes en dehors de ta région, comme Spit Gemz, Chris Carbene ou Block McCloud? Tu as des liens avec la scène locale (Caroline du Nord/Sud)?


GK: Les trois que tu viens de mentionner, je les ai checké via les réseaux sociaux. J'ai entendu leurs trucs, ils ont entendu les miens... et voilà c'était tipar.
Sinon j'ai quelques potes sur la scène locale, même si c'est pas trop mon terrain. J'essaie de voir loin, de trouver ma place dans le monde.


Ca t'arrive de composer ou d'écrire sous l'effet de cames? Tu te sens plus efficace sobre ou fonsdart?


GK: Occasionnellement, je me fais un petit Sky pour écrire, mais 90% du temps je suis sobre.
A part peut-être pendant les sessions d'enregistrement où on se la met à mort avec mon ingé-son.
Sinon je m'enferme, je me met à part dans une pièce seul-tout, et je taffe.


La plupart de The Broken love LP (téléchargeable gratos ICI) est produit par The Gemini Lounge.
Qu'est ce que tu peux nous dire sur cette équipe? Comment ça se passe pour faire des beats ensemble?

GK: Le Gemini Lounge c'est moi, Jon Jackson, Unconscious Rascall et DJ Northern Light qui nous a rejoint récemment.
Enfin la plupart du temps, quand il s'agit de mes projets solo, il y a Jon Jackson et moi en studio.
Unconscious Rascall est un peu comme un frère. C'est lui qui m'a appris à me servir d'un sampleur il y a 13 piges.
Et pendant ces 13 ans on a du sortir 30-40 beat-tapes tous les deux! Quand je dis beat-tapes, je te parle de K7 attention!
Quasiment tous les beats de The Broken Love proviennent de ces vieilles tapes. Le beat de "Violence" a bien 8 ou 9 ans par exemple.
Je me suis repassé toutes ces cassettes et j'ai trouvé des trucs que je voulais utiliser pour l'album... Puis on est allés au studio avec Jon pour les retaper, et broder un peu dessus.

T'aurais des films à conseiller à nos lecteurs?


GK: J'ai ai maté deux récent qui sont pas mal: "I Saw The devil" et "Cold Fish".


Parle nous des projets sur lesquels tu taffes en ce moment.


GK: En ce moment je bosse sur mon troisième LP intitulé HER ABSENCE IS MY ANTI CHRIST.
Je suis assez satisfait de l'album jusqu'ici, je crois bien que ca sera mon meilleur en date.
Dessus il y aura quelques beats du super-producteur Mr Junior Makhno lui même haha.
Je pense qu'il sera prêt pour cet été.


ENGLISH VERSION HERE

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire